vendredi 6 janvier 2012

Le sous-marin Amphitrite


L'Amphitrite (collection Wilfried Langry)

Caractéristiques :

Déplacement : 571 tW
Longueur : 64,40 m
Largeur : 5,18 m
Motorisation : 2 moteurs diesels Normand-Vickers de 600 cv et 2 moteurs électriques de 500 cv
Vitesse en surface : 13,7 noeuds
Vitesse en plongée : 9,2 nœuds
Autonomie : 2300 nautiques à 13,5 nœuds ; 4000 nautiques à 10 nœuds ; 82 nautiques à 5 nœuds en plongée
Armement : 7 tubes lance torpilles de 550mm (3 à l’avant, une tourelle triple milieu) et un tube dans une tourelle arrière associé à deux tubes de 400 mm. 1 canon de 75 mm modèle SM 28 CA approvisionné à 300 coups.
Immersion : 80 m
Equipage : 3 officiers et 38 hommes d’équipage




Historique :

L’Amphitrite (Q159) est un sous-marin côtier de type Normand-Fenaux. Inscrite dans la loi de finance du 19 décembre 1926, elle fait partie du contingent 1927 du programme naval. Sa construction est confiée aux Chantiers Normand du Havre. L’assemblage débute le 23 janvier 1928 et la mise sur cale intervient le 8 août 1928. Le lancement de l’Amphitrite n’interviendra que le 20 décembre 1930. Elle sera ensuite armée pour essais à Cherbourg le 15 septembre 1931. Sa mise en service définitive aura lieu le 8 juin 1931.
The Amphitrite (Q159) is a coastal submarine designed by french admiralty. Included in the Finance Act of 19 December 1926, it is part of the naval contingent of the naval program in 1927. Its construction was entrusted to the Normand shipbuilder of Havre. The assembly begins January 23, 1928 and placing on hold comes August 8, 1928. The launch of the Amphitrite will only occur December 20, 1930. It will then be equipped to test to Cherbourg September 15, 1931. His final commissioning will take place June 8, 1931.

Au 1er septembre 1939,  l’Amphitrite se trouve à Oran. Elle fait alors partie de la 18ème division de sous-marins (DSM), rattachée à la 6ème Escadre. Jusqu’en 1940, elle effectue plusieurs patrouilles le long des côtes d’Afrique, puis en Méditerranée.
September 1, 1939, the Amphitrite is Oran. It becomes part of the 18th division of submarines (DSM), attached to the 6th Wing. Until 1940, she made ​​several patrols along the coasts of Africa and the Mediterranean sea.



En juin, elle se trouve à brest. L’avancée allemande étant inexorable, la flotte quitte Brest le 18 juin. La plupart des navires sont alors envoyés vers les ports d’Afrique. L’Amphitrite rejoint, quant à elle, Casablanca. Le 25 juin 1940, jour de l’entrée en vigueur de l’Armistice, elle se trouve à Oran.
In June, she is brest. The German advance was inexorable, the fleet left Brest on June 18 Most ships are sent to the ports of Africa. The Amphitrite joined, in turn, Casablanca. On June 25, 1940, date of entry into force of the Armistice, it is at Oran.

L’Amphitrite est de nouveau sollicitée le 3 juillet lors de l’opération CATAPULT (mise hors de combat de la flotte française par la Royal Navy). Des barrages de sous-marins sont instaurés pour protéger Casablanca et le Jean Bart. En compagnie de la Méduse et de l’Amazone, l’Amphitrite assure la surveillance du zone de 20 nautiques autour du port de Casablanca.
Ils rentrent le 6 juillet puis relèvent les Casabianca, Sfax et Poncelet le 13.
The Amphitrite is again requested July 3 during Operation CATAPULT (knockout of the French fleet by the Royal Navy). Dams submarines are in place to protect Casablanca and Jean Bart. Along with the Medusa and the Amazon, the monitors Amphitrite area of 20 nautical miles around the port of Casablanca.
They returned on July 6 and are the Casabianca, Sfax and Poncelet 13.


L'Amphitrite en mer / L'Amphitrite at sea

En septembre 1940, elle se trouve à Dakar, puis en 1941 désarmée à Toulon.
In September 1940, she is  in Dakar, then, in 1941 she is non-operational in Toulon.

Le 1er novembre 1942, l’Amphitrite fait partie de la 16ème DSM (Sybille, Amazone, Antiope et La Perle) à Dakar. Elle retourne par la suite à Casablanca. Son activité se compose principalement d’exercices, entrecoupée par des missions de surveillance et de reconnaissance.
On 1 November 1942, the Amphitrite is part of the 16th MSW (Sybille, Amazone, Antiope and la Perle) in Dakar. She returns later in Casablanca. Its activity consists mainly of exercises, interspersed with the missions of surveillance and reconnaissance. Torch (invasion of French West Africa by the Allies) is triggered. The regime "DANGER" is introduced on the night of 7 to 8 November 1942. Several submarines were immediately sent on patrol along the Moroccan coast. The Amphitrite is the port, because, from Dakar, she had more than enough fuel to escape. At 7:00, the crew is to battle stations.

Le 8 novembre, l’opération Torch (invasion de l’Afrique Occidentale Française par les alliés) est déclenchée. Le régime « DANGER » est instauré dans la nuit du 7 au 8 novembre 1942. Plusieurs sous-marins sont aussitôt envoyés en patrouille le long des côtes marocaines. L’Amphitrite reste au port, car, en provenance de Dakar, elle n’avait plus de assez de combustible pour s’échapper. A 7h00, tout l’équipage se trouve aux postes de combat. L’ordre d’appareiller est donné pour tenter de défendre le port.
On November 8, OperationThe order to sail is given in an attempt to defend the port.

A 8h00, des Helldiver provenant du porte-avions Ranger débutent leur attaque contre Casablanca. L’Amphitrite est aussitôt touchée à bâbord. Le lieutenant de vaisseau Ritti (commandant) est blessé à la poitrine, ainsi que le fusilier Devise, plus gravement. Les ballasts sont crevés et le submersible prend rapidement de la gîte. A 8h15, l’ordre d’évacuer le navire est donné. Alors que l’équipage évacue, l’état-major de l’Amphitrite reste dans la baignoire et arme les mitrailleuses pour répondre. A 8h30, la gîte est de 35° et c’est à ce moment que l’enseigne de vaisseau Dubuisson évacue les documents secrets du bord puis les officiers évacuent à leur tour. L’attaque s’achève à 9h30. Le bilan est lourd, puisqu’il y a 18 blessés, dont cinq très graves et un mort.
L’Amphitrite est à moitié coulée et finira par chavirer dans la nuit du 8 au 9 novembre 1942. Plusieurs citations à l’ordre de l’Armées seront par la suite attribuées.
At 8:00, the Helldiver from the aircraft carrier Ranger began their attack against Casablanca. The Amphitrite was immediately hit on the port side. Lieutenant Ritti (Commander) is wounded in the chest, and the rifleman Currency, more seriously. Ballasts are punctured and the submersible is rapidly heel. At 8:15, the order to abandon ship was given. While the crew evacuated the staff of Amphitrite left in the gun tub and machine guns in response. At 8:30, the holiday is 35 ° and this is when the Ensign Dubuisson removes the secret documents of the board and then evacuate the officers in turn. The attack ends at 9:30. The toll was heavy, as there are 18 injured, five serious and death.The Amphitrite is half casting and eventually capsized on the night of 8 to 9 November 1942. Several citations in the order of the Armed Forces will then be assigned.


Le sous-marin sera renfloué le 12 mars 1943. L’étendue des dégâts étant très importante et la faiblesse des moyens portuaires conduisent à placer l’Amphitrite ainsi que les autres submersibles de Casablanca en réserve spéciale. Tout le matériel récupérable est récupéré pour permettre le maintien en condition opérationnelle des sous-marins français encore en service.
Par la suite, l’Amirauté souhaitera voir l’Amphitrite réparée, mais elle sera définitivement condamnée le 26 mars 1946.
The submarine will be bailed out March 12, 1943. The extent of damage is very important and the weakness of the port leading to the place Amphitrite and other submersibles in Casablanca in special reserve. All material recoverable is recovered to allow the operational maintenance of French submarines still in service.Subsequently, the Admiralty wish to see Amphitrite repaired, but it will definitely be sentenced March 26, 1946.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire